The purpose of the African Women in Cinema Blog is to provide a space to discuss diverse topics relating to African women in cinema--filmmakers, actors, producers, and all film professionals. The blog is a public forum of the Centre for the Study and Research of African Women in Cinema.

Le Blog sur les femmes africaines dans le cinéma est un espace pour l'échange d'informations concernant les réalisatrices, comédiennes, productrices, critiques et toutes professionnelles dans ce domaine. Ceci sert de forum public du Centre pour l'étude et la recherche des femmes africaines dans le cinémas.

06 October 2017

Report | Compte-rendu: Festival International du Film de Femmes de Salé | International Women’s Film Festival of Salé - Edition 11, 2017 - Maroc | Morocco

Report | Compte-rendu

Festival International du Film
de Femmes de Salé

International Women’s
Film Festival of Salé

Edition 11, 2017


ENGLISH (FRANÇAIS ÇI-APRÈS)

The Festival International du Film de Femmes de Salé 2017 was held from 25-30 September in Salé, the sister city of the Moroccan capital Rabat. Turkey was the guest country of the 2017 edition.

The purpose of the International Women’s Film Festival of Salé (FIFFS) is to feature women’s artistic cinematographic contributions. Furthermore, to give women, and women of the moving image in front of, on and behind the camera, the recognition that they deserve (Source: FIFFS website).

The success of the 11th edition of FIFFS was visible throughout the weeklong activities, evident by the full attendance, dynamic forums, master classes, dialogues with the filmmakers, the energetic exchanges among the invited filmmakers, actresses and scholars and film professionals and above all the enthusiasm of the public, both women and men.

The festival opened on the evening of Monday, 25 September, with warm welcomes from Salé officials, followed by a posthumous homage to Feu Abdellah Bayahia, a Moroccan cineaste from Salé, and tributes to actresses Rogina of Egypt and Defne Halman of Turkey.The evening continued with the presentation of the three juries: Long fiction - president, Dominique Cabrera, members, Saadia Ladib, Marie-Eve Musy, Sophie Goyette, Kamla Abuzekri, Souad Houssein, Pilar Carrasco Aguilar; Documentary - president, Fatoumata Bintou Kandé, members, Fatima Ifriqui, Rahma El Madani; Jury Jeune Public - Lina Arious, Siham El Alaou, Meryem Benheddi. The opening evening finished with screenings of Moroccan short films: Riad de mes rêves by Zineb Tamourt, Assia by Malika Zaira; Adam 99% d’amour by Narjis Tahiri,  Amal by Aicha Senna, Badad by Nadia Ghalia and No by Dimna Bounaylat.

Throughout the week, parallel to the evening film screenings, a variety of cinema-related activities were held during the morning and afternoon, including a Q&A with the filmmakers whose works were in competition and screened the evening before.

The official selection of films included: Quit staring at my plate by Hana Jušić (Croatia), Ava by Léa Mysius (France), Summer 1993 by Carla Simon (Spain), La fiancée du désert by Cecilia Atàn & Valeria Pivato (Argentina), Le clair obscur by Khaoula Assebab Benomar (Morocco), Little wing by Selma Vilhunen (Finland), Marlina the Murderer in Four Acts by Muly Surya (Indonésia), Oh Lucy ! by Atsuko Hirayanagi (Japon), Son of Sofia by Elina Psykou (Greece), Withered Green | Akhdar Yabis by Mohammed Hammad (Egypt), Zín’naariyâ by Rahmatou Keïta (Niger), Western by Valeska Grisebach (Germany), Jerico, the Infinite Flight of Days | El Infinito Vuelo de Los Dias by Catalina Mesa (Colombia), Girls don’t fly by Monika Grassl (Germany), Shakespeare à Casablanca by Sonia Terrab (Morocco), Sisters Courage by Latifa Doghri & Salem Trabelsi (Tunisia), Une autre montagne (Another mountain) by Noémie Aubry & Anouck Mangeat (France), Araf, Somewhere in between by Yeşim Ustaoğlu (Turkey), Watchtower by Pelin Esmer (Turkey), Lifelong – Hayatboyu by Asli Özge (Turkey), Pandora’s Box by Yeşim Ustaoğlu (Turkey).

On Tuesday, 26 September, scholar Beti Ellerson gave a presentation with a Q&A of her research on African women in cinema. Later in the morning a press conference included discussions with honorees Rogina and Defne Halman. The titles of the forums were as follows: Wednesday, 27 September, “The film industry: from the commodification of women to gender parity”; Thursday, 28 September, “Production: problem and hazards, a comparative approach of Moroccan and Turkish experiences”, and Friday, 29 September, “Discourse on the body in cinema: voices of women”. The Friday morning activities concluded with a film student awards ceremony. Also on Thursday afternoon, filmmaker Simone Bitton conducted a master class moderated by Réda Benjelloun. In addition, on the morning of Saturday, 30 September, Simone Bitton also participated in a filmmakers’ intersecting dialogue with Hicham Lasri.

The festival closed with the presentation of awards, the screening of the award-winning film and a gala dinner reception. The laureates for the feature fiction and documentary films are as follows.

Best Male Actor Award: Meinhard Neumann in Western by Valeska Grisebach (Germany)

Best Female Actor Award: Paulina García in La fiancée du désert by Cecilia Atàn and Valeria Pivato (Argentina, Chili)
A Coup de Cœur (Best Picks) mention to Linnea Skog in Little Wing by Selma Vilhunen (Finland)

Best Scenario Awrd : Rama Adi, Garin Nugroho, Mouly Surya for Marlina, the Murderer in Four Acts by Mouly Surya (Indonesia)

Jury Prize : Ava by Léa Mysius (France)

Grand Prix for Documentary: Girls Don’t Fly de Monika Grassl (Allemagne, Autriche) 

Grand Prix for Feature Film: Summer 93 by Carla Simon (Spain)
Special Mention to Another Mountain by Noémi Aubry and Anouck Mangeat (France)

Report by Beti Ellerson

FRANÇAIS

Le Festival International du Film de Femmes de Salé 2017 a eu lieu du 25 au 30 septembre à Salé, la ville sœur de la capitale marocaine Rabat. La Turquie était le pays invité de l'édition 2017.
Le Festival International du Film de Femmes de Salé (FIFFS) a pour finalité de mettre en exergue tout apport artistique cinématographique à même de donner à la femme et de la femme l’image qu’elle mérite devant, sur et derrière l’écran (Source : FIFFS.ma).

Le succès de la 11ème édition du FIFFS a été visible tout au long des activités de la semaine du festival, mis en évidence par les salles combles, les forums animés, les master classes, les dialogues avec les cinéastes, les échanges dynamiques entre les cinéastes, les comédiennes et les chercheuses invitées et les professionnels du cinéma, et surtout l'enthousiasme du public, féminin et masculin.

L'ouverture du festival a commencé lundi soir, le 25 septembre, avec les chaleureux accueils des responsables du Festival et la ville de Salé, suivi d'un hommage posthume à Feu Abdellah Bayahia, un cinéaste marocain de Salé, et puis un hommage aux comédiennes Rogina de l’Egypte et Defne Halman de la Turquie. Après les hommages, les trois jurys ont été présentés: Long métrage - présidente, Dominique Cabrera, membres , Saadia Ladib, Marie-Eve Musy, Sophie Goyette, Kamla Abuzekri, Souad Houssein, Pilar Carrasco Aguilar; Documentaire - présidente, Fatoumata Bintou Kandé, membres, Fatima Ifriqui, Rahma El Madani; Jury Jeune Public - Lina Arious, Siham El Alaou, Meryem Benheddi. La soirée d'ouverture s’est terminée avec des projections de courts métrages marocains: Riad de mes rêves de Zineb Tamourt, Assia de Malika Zaira; Adam 99% d'amour de Narjis Tahiri, Amal de Aicha Senna, Badad de Nadia Ghalia et No de Dimna Bounaylat.

Au cours de la semaine, parallèlement aux projections de films chaque soir, diverses activités liées au cinéma ont eu lieu pendant la matinée et l'après-midi, y compris un débat avec les cinéastes dont les œuvres étaient en compétition et avaient été projetées la veille.

Les longs métrages et documentaires sont les suivants : Quit staring at my plate | Ne gledaj mi u pijat de Hana Jušić (Croatie), Ava de Léa Mysius (France), Été 1993 de Carla Simon (Espagne), La fiancée du désert de Cecilia Atàn et Valeria Pivato (Argentine), Le clair obscur de Khaoula Assebab Benomar (Maroc), Petite Aile de Selma Vilhunen (Finlande), Marlina la tueuse en 4 actes de Muly Surya (Indonésie), Oh Lucy! d’Atsuko Hirayanagi (Japon), Fils de Sofia de Elina Psykou (Grèce), Withered Green | Akhdar Yabis de Mohammed Hammad (Egypte), Zín'naariyâ de Rahmatou Keïta (Niger), Western de Valeska Grisebach (Allemagne), Jericó, le vol infini des jours de Catalina Mesa (Colombie), Les filles ne s’envolent pas de Monika Grassl (Allemagne), Shakespeare à Casablanca de Sonia Terrab (Maroc), Sœurs Courage de Latifa Doghri et Salem Trabelsi (Tunisie), Une autre montagne de Noémie Aubry et Anouck Mangeat (France), Araf, quelque part entre deux de Yeşim Ustaoğlu (Turquie), La tour de quet de Pelin Esmer (Turquie), La révélation d’Alza de Asli Özge (Turquie), La Boîte de Pandore de Yeşim Ustaoğlu (Turquie).

Le mardi 26 septembre, la chercheuse Beti Ellerson a fait une présentation avec un débat sur ses recherches sur les femmes africaines dans le cinéma. Plus tard dans la matinée, une conférence de presse comprenait des discussions avec les hommagées, Rogina et puis Defne Halman. Les titres des forums étaient les suivants: mercredi 27 septembre, « L'industrie cinématographique: de la chosification de la femme à la parité »; jeudi 28 septembre, « La production: problème et aléas, approche comparative des expériences marocaine et turque », et vendredi 29 septembre, "Discours du corps au cinéma: paroles aux femmes". Les activités du vendredi matin se sont terminées par une cérémonie de remise des prix aux élèves de cinéma. Dans l’après-midi du jeudi, la réalisatrice Simone Bitton a présenté une Master Class animée par Réda Benjelloun. En outre, dans la matinée du samedi 30 septembre, Simone Bitton a également participé à un dialogue de cinéastes, un regard croisé avec Hicham Lasri.

Le festival s’est clôturé avec la présentation des prix, la projection du film primé et un dîner de gala. Les lauréat.e.s sont les suivants:

Prix d’interprétation masculine : Meinhard Neumann dans Western de Valeska Grisebach (Allemagne)

Prix d’interprétation féminine : Paulina García dans La fiancée du désert de Cecilia Atàn et Valeria Pivato (Argentine)
Une Mention Coup de Cœur à Linnea Skog dans Petite Aile de Selma Vilhunen (Finlande)

Prix du scenario : Rama Adi, Garin Nugroho, Mouly Surya pour Marlina, la tueuse en 4 actes de Mouly Surya (Indonésie)

Prix du jury : Ava de Léa Mysius (France)

Grand prix documentaire : Les filles ne s’envolent pas de de Monika Grassl (Allemagne, Autriche) 

Grand prix fiction longue métrage : Eté 93 de Carla Simon (Espagne)
Une Mention spéciale à Une autre montagne de Noémi Aubry et Anouck Mangeat (France) 

Compte rendu par Beti Ellerson





No comments:

Post a Comment

Relevant comments are welcome - Les discussions constructives sont les bienvenues